Revue de Presse

TRIBUNE. « Vous voulez changer l’entreprise de demain ? Chiche ! »


Perte d'autonomie : Relever le défi du financement


La crise et l'après : les revendications CFDT...


Journée de l'Europe 2020


Brief conjoncture Avril 2020


[Entretien] Pierre Rosanvallon : “Il va y avoir un appel à un État plus solidaire”


Affirmer ne pas vouloir embaucher de personnes LGBT viole le droit de l'UE


REFORME DES RETRAITES : Une réforme plombée par l’obsession budgétaire


CFDT : Premier syndicat en France


Réforme du code du travail : Les ordonnances validées par le Conseil constitutionnel


Négociation obligatoire : 3 choses à retenir des Ordonnances Macron


Licencier, c'est facile et c'est pas cher


Inégalités : Les riches tirent-ils l'économie ?


Harcèlement sexuel : un fait unique, une réparation double


Aux prud’hommes de Lorient, plus de la moitié des conseillers sur le départ


[Le progrès en tête !] Toutes et tous au rassemblement militant du 3 octobre


Flexibilité de l'emploi : les perdants du modèle allemand


Nokia : 600 emplois sont menacés


Travailleurs pauvres en Allemagne - Ce qui nous attend ?


BAISSE DES APL : La CFDT demande au gouvernement de renoncer


Pôle emploi : quand le privé prend les choses en mains


MORT DE SIMONE VEIL


Loi Travail : C'est une réforme inquiétante et désespérante


La CFDT devient le premier syndicat auprès des salariés du privé au niveau national, devant la CG


Relever l'âge de départ à la retraite: bon pour le PIB, inefficace sur le chômage


La réduction du temps de travail : une bataille de longue haleine


Ensemble, remettons la réduction du temps de travail au coeur du débat public


Grève du 31 mars : à la CFDT, la base se rebiffe contre Laurent Berger


Attention Danger - Mobilisation le 31 Mars


Le Symétal CFDT Sud Francilien s'oppose au projet de loi de réforme du droit du travail


Droit du travail : une réforme directement inspirée de propositions du Medef et de la droite


Goodyear : d'une violence l'autre


PRISON POUR LES GOODYEAR


Valls et le retour du plafonnement des indemnités prud'homales


France-Taux de chômage au plus haut depuis 18 ans


LA SANTE DES SALARIES


Le jackpot du patron d'Alcatel relance la polémique sur les «parachutes dorés»


Nouvelle offensive pour reconnaître le burn out comme maladie professionnelle


Macron décrète la modernisation générale


Les cadres décrochent après... 52 minutes de réunion


Retraites complémentaires: les syndicats se mobilisent, le Medef recule


Les négociations sociales restent suspendues


Quand un patron augmente ses salariés après avoir lu Piketty


La CFDT exclut toute remise en cause du compte pénibilité


TRIBUNE. « Vous voulez changer l’entreprise de demain ? Chiche ! »

Publié par L'Obs - Administrateurs salariés CFDT le 03-06-2020

Placer l’environnement au cœur de la reprise économique ? Après l’appel des grands patrons, « L’Obs » publie la réponse d’une quarantaine d’administrateurs salariés CFDT.



Rénovation énergétique, transports décarbonés, énergies renouvelables… Le plan de relance de l’économie doit accompagner la transition écologique, demandent quatre-vingt-dix dirigeants d’entreprises françaises et internationales, dans une tribune parue dans « Le Monde » à l’initiative de Jean-Laurent Bonnafé (BNP Paribas). « Chiche ! », réagissent une quarantaine d’administrateurs salariés du syndicat CFDT. Issus d’entreprises aussi diverses que Renault, Groupama ou Sanofi, ils appellent à un renforcement de la place des représentants des salariés dans les conseils d’administration. « L’Obs » publie leur réponse.

« Mettons l’environnement au cœur de la reprise », ont scandé les dirigeants de nos grandes entreprises dans une tribune le 3 mai. Chiche ! Répondent les administrateurs salariés CFDT. Et vous pouvez compter sur nous ! En lisant le message clair et simple de cette tribune patronale, un message auquel on ne peut que souscrire à 200%, on a envie de dire : mais oui… faites-le bon sang… faisons-le maintenant !

Pour des entreprises responsables, des emplois de qualité

Nous, administratrices et administrateurs salariés, sommes aussi très attachés à nos entreprises. Nous portons et défendons les stratégies de développement long-terme, la question du travail, les choix d’activités respectueuses de l’environnement permettant de prendre le chemin de la transition écologique, les engagements pour des entreprises plus démocratiques avec un dialogue social de qualité.

Nous cherchons à influer pour que le développement de nos entreprises soit source d’emplois pour le plus grand nombre et d’emplois de qualité, donnant pouvoir de vivre et reconnaissance sociale.

L’engagement des salariés, partie prenante constituante, est aussi un pilier de développement de l’innovation. Et l’innovation est la clé de la réussite et de la pérennité de l’entreprise. Elle est également le moyen d’aller vers une économie de la qualité que nous appelons de nos vœux.

Il est nécessaire que nos entreprises se transforment pour infléchir la consommation des ressources non renouvelables. Il faut aller plus loin que la seule compensation carbone, et cesser de consommer à tout va des ressources limitées. Cette transformation vers un nouveau modèle de développement dépend des choix des administrateurs lorsqu’ils décident une stratégie en conseil d’administration (CA).

Pour une politique de rémunération régulée et réorientée, plus juste

Des salaires pour vivre... Des salaires des dirigeants qui soient régulés... Quel est l’éventail des salaires acceptable, quel facteur pour un équilibre décent ? Un facteur 100, dit le Medef ? Les débats doivent se faire au sein des conseils, et il est de la responsabilité des administrateurs salariés de poser les questions et d’élargir les réflexions pour que les décisions permettent d’aboutir à de justes équilibres.

Les administrateurs salariés parlent depuis longtemps de ces questions de partage. Après le mouvement de réflexion générale induit par l’émergence de la notion de raison d’être, les actionnaires comprennent davantage qu’ils doivent partager les revenus et non pas s’en attribuer la plus grande part. Nous ne pouvons que nous en réjouir.

La crise a rendu obligatoire le fait que l’argent des dividendes soit redirigé vers la survie de l’entreprise et de ses salariés... Les décisions guidées par le long terme et la solidarité doivent être prolongées. Il s’agit de ne pas retomber dans le tout financier de court terme… aucune décision ne doit se prendre sans qu’elle ne soit mesurée et attendue comme efficace dans la lutte contre l’urgence écologique.

Pour les entreprises de l’Économie Sociale et Solidaire, les priorités doivent être les mêmes.

Accompagner et impulser la transformation

Une transformation est nécessaire pour convertir l’activité et diminuer la consommation des ressources non renouvelables, diminuer la pollution générée.

Cette crise montre aussi la nécessité de maitriser et de réorganiser les fabrications. Le risque de les confier à une seule usine, fut-elle la plus grande au monde, a montré ses limites, surtout à l’autre bout du monde !

Au sein des Conseils d’Administration, nous, administratrices et administrateurs salariés, sommes des acteurs de la RSE. Nous sommes force de suggestions par nos compétences et connaissance du travail, par notre réseau de relations internes et externes. Notre compréhension de l’intérieur de l’entreprise, notre connaissance des métiers, nous permet d’anticiper les problèmes dans les décisions.

Fortement attachés à la continuité de nos entreprises, nous, administratrices et administrateurs salariés, pouvons être de vrais alliés pour traduire concrètement ce que vous, administratrices et administrateurs dirigeants, appelez de vos vœux : mettre l’environnement au cœur de la reprise !

Alors faites-nous confiance, donnez-nous de la place dans les conseils et dans les comités de ces mêmes conseils. La loi Pacte nous a permis d’être –à peine- plus nombreux mais elle n’a pas changé les équilibres. La crise que nous traversons, avec toutes les incertitudes et les craintes concernant l’avenir, rend plus nécessaire que jamais le dialogue, et le partage du pouvoir. Soyons innovants, mettons en place comme ailleurs en Europe une codétermination à la française, garantie d’une gouvernance partagée permettant de construire l’entreprise de demain pour être au rendez-vous des défis qui nous attendent.

Christophe Aubert, administrateur représentant les salariés actionnaires, Engie

Alain Beullier, administrateur salarié, Engie

Pascal Cardineaud, administrateur salarié, SFIL

Laurent Chagnas, administrateur salarié, Naval Group

Gaël Clément, administrateur salarié, Altran Technologie

Valérie Coulon, administratrice salariée, Air France

Renaud Dalmar, représentant du CSE au CA, Radio France

Wilfried Denoizay, administrateur salarié, RTE

Jean Michel Fenaut, administrateur salarié, Transdev

François Flores, administrateur salarié, Keolis Lyon

Thierry Freslon, administrateur salarié, La Banque Postale

Frédéric Gillet, administrateur salarié, Aéroports de Paris

Guillaume Gloria, administrateur salarié, Crédit Mutuel Arkea

Vincent Gontier, administrateur salarié, BPCE

Patrice Guillaume, administrateur salarié, CGG

Farida Haddad, administratrice salariée, Macif mutualité

Miloud Hakimi, administrateur salarié, Vinci

François Heyman, administrateur salarié, Crédit Agricole SA

Muriel Jeanneret-Perrot, administratrice salariée, Ademe

Hervé Jeannin, administrateur salarié, Cap Gemini SE

Philippe Jeulin, administrateur salarié, Legrand

Jean-Yves Lautridou, administrateur salarié, La Poste

Marie-Christine Lebert, administratrice salariée, Worldine

France-Noëlle Lefaucheux, administratrice salariée, Ademe

Fares Louis, administrateur salarié, Atos

Sébastien Mariani, ancien administrateur salarié, SNCF

Stéphane Martinache, administrateur salarié, groupe MACIF

Thierry Mouchard, ancien administrateur salarié, BNP Paribas

Laurent Narezzi, administrateur salarié, Groupama centre Atlantique

Benoît Ostertag, administrateur représentant les salariés actionnaires, Renault

Thierry Payet, administrateur salarié, Groupama Grand Est

Céline Pierre, ancienne administratrice salariée, SNCF

Manuel Pinto, administrateur salarié, Macif

François Robardet, administrateur représentant les salariés actionnaires, Air France-KLM

Vincent Rodet, administrateur salarié, EDF

Philippe Rofidal, administrateur salarié, Egis

Frédérique Sainct, administratrice salariée, Thalès

Christian Senectaire, administrateur salarié, Sanofi

Renaud Steenbrugge, administrateur salarié, ANCV

Franck Truong, administrateur salarié, Harmonie Mutuelle

Brigitte Verchere, administratrice salariée, Systra

Simone Vedie, administratrice salariée, Crédit agricole SA

Eric Vidalenc, administrateur salarié, Ademe